Category

Prêt à repartir en mobilité européenne ?

Le consortium ErasmusBFC en formation professionnelle s’organise afin de pouvoir assurer toutes les mobilités européennes et internationales de ces membres à la rentrée 2021. La crise du COVID n’est pas venue à bout des besoins de mobilité en Europe et dans le monde ! c’est une excellente chose.

Comptant au total 73 membres dans le consortium porté par le réseau des Maisons Familiales Rurales de Bourgogne-Franche-Comté et en partenariat avec la Région Académique de Bourgogne-Franche-Comté et le réseau des établissements du CNEAP, les établissements se mobilisent dès cette fin d’année pour préparer les mobilités de l’année 2021-2022.

Les projets de mobilité se montent pour l’année 21-22, au total 650 mobilités d’apprenants (élèves et apprentis), 225 accompagnateurs et 299 stages d’observation du personnel. C’est une augmentation importante par rapport aux projets de 2020.

Plusieurs projets concernent la mobilité des personnels en stage d’observation. Par exemple l’ensemble des directeurs des MFR de Bourgogne-Franche-Comté auront à réaliser un stage d’observation en Estonie. L’objectif est de découvrir les raisons de la réussite scolaire des élèves Estoniens, premier à l’enquête PISA en Europe. Un autre exemple concerne plusieurs enseignants en lycée professionnel dans le domaine des services aux personnes qui réaliseront un stage d’échange de pratique dans plusieurs structures professionnelles européennes, ce qui permettra de développer la mobilité des élèves pour les années prochaines.

Notons également que le consortium d’étend en incluant 31 nouveaux membres, dont 13 Lycées professionnels de la Région, 5 Lycées agricoles privés, 12 MFR dont des MFR des régions Centres-val-de-Loire, Ile de France et de Polynésie ; ainsi que le Centre National Pédagogique des MFR. Des réunions d’information à destination des nouveaux membres viennent d’avoir lieu, et leur dynamismes apporte beaucoup au consortium. Le consortium reste ouvert à d’autres établissements de la Région.

Souhaitons maintenant que l’agence Erasmus France puisse nous assurer la totalité des demandes de financements : réponse le 20 Août